Vélo

Son entretien

Afin de vous assurer que vous connaissez votre vélo et que vous ne resterez pas en plan si un pépin mineur devait vous arrivé, comme une crevaison, un bri du pneu, de la chaîne ou de vos vitesses… Le Club vous offre une panoplie d’ateliers pour vous aider à apprivoiser cette bête qu’est votre vélo. Ainsi, il deviendra un ami, plutôt qu’un épouvantail.

Malgré toutes ces connaissances durement acquises, il est généralement recommandé de l’apporter voir un mécanicien chevronné au minimum une fois par année afin de vous assurer que vous partez sur une base solide. Par la suite un entretient de base régulier, faites par vous avec vos nouvelles connaissances acquises grâce aux atelier du Club! Régulier = Une fois par semaine… ou deux.

Votre vélo est le véhicule…

le plus petit

N’oubliez pas que vous utilisez l’un des plus petits véhicules qui soient. Il n’est pas toujours facile pour les automobilistes de vous voir.

le plus lent

Même si vous êtes très rapide, votre vélo reste le véhicule le plus lent sur la route. Une automobile roule à une vitesse moyenne de 50 km/h en ville et de 90 km/h sur la grande route alors que la plupart des cyclistes atteignent rarement plus de 35 km/h. Pensez-y, surtout lorsque vous vous lancez en plein milieu de la voie pour doubler un autre cycliste.

le plus léger

De tous les véhicules, le vélo est le plus léger et le moins robuste. En cas d’accident, le vélo ainsi que le cycliste sont projetés très loin et s’écrasent sur une surface très dure.

n’oubliez pas les plus vulnérables

En effet, comme véhicule, vous êtes le plus petit, le plus lent, le plus léger… le plsu vulnérable quoi. Mais sur la route il y a d’autres usagés encore plus vulnérables que vous. Il s’agit de VOUS, si vous n’êtes pas sur votre bécane! Alors faites attention à VOUS et respecter les piétons et autres usagés vulnérables.

Vous devriez vous méfiez …

Des grilles d’égout dont les ouvertures sont orientées dans le sens de la rue. Votre roue avant risque de s’y enfoncer brusquement.

Des portières d’automobile qui peuvent s’ouvrir à tout moment. Soyez vigilant, surtout en ville. Roulez à au moins 1 mètre des voitures stationnées.

Des autobus. Ne les dépassez jamais par la droite et respectez les arrêts réglementaires en présence des autobus scolaires dont les feux intermittents sont actionnés.

Des espaces entre les voitures stationnées. Roulez le plus possible en ligne droite, sans zigzaguer entre les voitures stationnées pour vous rapprocher du trottoir.

Un vélo à sa mesure!

En plus d’un bon entretient, afin de bien débuter la saison, rien de tel que d’ajuster votre vélo pour qu’il vous donne le maximum de confort et permette à votre corps de fonctionner avec toute son efficacité. Il est préférable d’ajuster votre vélo à votre taille, l’inverse n’étant pas toujours évident.

La selle

Ajustez bien la hauteur de votre selle. Tournez la manivelle du pédalier (celle de gauche ou celle de droite) de sorte qu’elle soit alignée avec le tube de votre cadre dans lequel est insérée la selle. Assoyez-vous sur la selle et placez le talon sur la pédale la plus basse. Votre jambe devrait être droite. Si elle ne l’est pas ou si vous avez de la difficulté à rejoindre la pédale, ajustez la hauteur de la selle en desserrant le boulon qui se trouve à l’endroit où le tube de la selle s’insère dans le tube du cadre.

N’oubliez pas de resserrer après avoir fait l’ajustement (!).

Sous la selle elle-même, se trouve un autre boulon. Il sert à ajuster l’angle et la position longitudinale de la selle. La selle devrait normalement être au niveau pour éviter que les bras n’aient à supporter un poids excessif ou que vous ne vous sentiez tiré vers l’arrière. Pour ajuster la position longitudinale de la selle, tournez la manivelle du pédalier à l’horizontale. Assoyez-vous sur la selle et placez le pied sur la pédale qui est vers l’avant. Attention! La pédale doit toujours se trouver sous l’avant du pied, jamais sous le talon. Le devant de votre genou devrait se trouver à la verticale de l’axe de la pédale. Si ce n’est pas le cas, avancez ou reculez la selle selon que votre genou est trop reculé ou trop avancé.

Une selle trop haute ou trop basse vous donnera mal aux genoux!

Le guidon

Le sommet du guidon devrait se situer de zéro à quatre centimètres plus bas que le sommet de la selle pour une position aérodynamique. Par contre, certains cyclistes préfèrent un guidon quelques centimètres plus hauts que le sommet de la selle pour un plus grand confort au dos. Pour ajuster la hauteur du guidon, desserrez le boulon qui se trouve au sommet de la potence, dans l’axe de la fourche.

Si vous avez un vélo bien à votre taille, le guidon devrait obstruer votre vue du moyeu de la roue avant, lorsque vos mains sont sur les cocottes de frein et que vos coudes sont légèrement pliés. Si vous voyez le moyeu, votre marchand de vélo devrait pouvoir vous vendre une potence de la bonne longueur.

Après avoir procédé à ces ajustements, faites quelques randonnées. Avez-vous mal aux bras? Vous sentez-vous tiré vers l’arrière? Trouvez-vous que les pédales sont trop loin? Trop proches? Refaites des ajustements de quelques millimètres et comparez, d’une randonnée à l’autre, votre confort et votre efficacité sur le vélo. Vous devriez trouver l’ajustement idéal en très peu de temps.

Bien sûr, il est possible que votre vélo ne soit pas à votre taille et que vous n’arriviez pas à faire les ajustements qui viennent d’être décrits. Ou encore peut-être êtes-vous incertain des ajustements à faire ou n’avez-vous pas les outils nécessaires pour desserrer les boulons. Alors, soyez assuré que votre marchand de vélo se fera un plaisir de faire ces ajustements pour vous contre une rémunération modique. Demandez-lui un « fit kit ». Il comprendra.